Les 19 et 20 mars auront lieu les élections au Conseil Scientifique de l’Université où sont
discutés toutes les questions concernant l’orientation scientifique de l’Université. Ce conseil
fixe les objectifs en cohérence avec le projet pédagogique de l’Université et assure des
moyens financiers et humains à mettre en oeuvre. Il coordonne les cadres de partenariat avec
d’autres établissements et laboratoires de recherche, et valide les protocoles, les articles
scientifiques et les rapports des commissions. Cette instance est la seule où l’on reconnait la
spécificité du statut de doctorant.

En effet, que nous soyons doctorants « sans contrat », vacataire, ATER, soumis au contrat
doctoral, nous participons tous à l’activité de l’enseignement supérieur et de la recherche de
notre établissement.


Les propositions de la liste Cultur’PX-ADN

Pour une amélioration des conditions de travail
- L’égalité de traitement entre les doctorants « vacataires » et « statutaires » (contrat doctoral
et ATER). A travail égal, salaire égal. Ainsi, nous demandons que les salaires vacataires
doctorants soient mensualisés.
- Une meilleure répartition des CDU à travers la participation des élus doctorants à
l’attribution de celles-ci.
- L’adaptation à nos situations des procédures d’exonération sur critères sociaux.
- Une salle des doctorants dans chaque école doctorale, équipée informatiquement et
disposant d’une bibliothèque de référence.
- La prise en charge systématique de la publication en 10 exemplaires de notre thèse par les
écoles doctorales.

Pour une innovation pédagogique
- Des cours de langue adaptés à la recherche, et une remise à niveau pour nos camarades
éprouvant le plus de difficultés.
- Des cours de remise à niveau en français pour les doctorants étrangers.
- La facilitation du passage entre M2 recherche et doctorat.
Pour des débouchés professionnels satisfaisants
- La valorisation dans les conventions collectives de notre statut de doctorant.
- La reconnaissance des compétences que nous avons acquises par les employeurs.
- Le recensement des annonces d’emplois adaptés à notre situation.
- Un plan de titularisation des jeunes chercheurs précaires. En effet, la logique budgétaire et
entrepreneuriale tant au niveau national que local (réforme des ressources et compétences
élargies, système de la recherche sur projets, …) nous conduit à une toujours plus grande
précarité.
Nous vous invitons donc à voter pour la liste Cultur’PX-ADN pour des élus qui siègent et
défendent vos droits.